Nous avons tous   des feuilles de basilic en cuisine   pour   donner du goût à nos plats. C’est une plante véritablement fondamentale de la gastronomie italienne, également largement utilisée à l’étranger. Il a une saveur forte et particulière qui met en valeur chacune de nos recettes. Le basilic possède également des propriétés très importantes pour la santé, ce qui en fait une plante importante à cultiver et même à avoir sur le balcon ou la terrasse de votre maison.

Le basilic possède   des propriétés anti-inflammatoires   qui aident à réduire  la douleur    et   l’inflammation   dans tout le corps humain. Il possède également   des propriétés antioxydantes   qui protègent les cellules de l’organisme des radicaux libres et du stress oxydatif.

Il possède   des propriétés antimicrobiennes   qui empêchent la croissance de micro-organismes tels que les bactéries, les virus et les champignons. C’est une plante parfaite pour   lutter contre les infections locales des voies respiratoires et urinaires.  Il possède également   des propriétés digestives   car il soulage les symptômes des  douleurs d’estomac.  Enfin, il possède également   des propriétés relaxantes   qui soulagent le stress et l’anxiété. Cependant, tout le monde ne sait pas que le basilic n’est pas facile à cultiver et   qu’il peut pourrir facilement.   C’est pourquoi nous vous expliquons comment le faire revivre s’il est devenu ainsi.

Enfin, nous vous révélons tout sur comment   restaurer  le basilic pourri    . Personne ne s’attendait à ce que ce soit aussi facile ; C’est l’astuce utilisée par les éleveurs.

Basilic gâté, vous pouvez le restaurer en quelques minutes – le vieux truc de ma grand-mère !

Pour garder le basilic   en bonne santé   et   l’empêcher de pourrir   , il peut être important de s’assurer que le sol dans lequel il pousse est sain. Il faut savoir que le basilic nécessite un sol  riche en nutriments et bien drainé  .

Le conseil est d’enrichir  le   sol   avec de l’engrais   pour que cette plante puisse  pousser plus sainement   . Vous pouvez également utiliser un engrais organique liquide   ajouté toutes les deux semaines.

LIRE AUSSI :     Quand j’ai envie d’une pizza diététique, je fais cette délicieuse recette : c’est encore meilleur | Seulement 160 kcal !

Vous devez également faire attention aux niveaux d’azote   dans le   sol. En fait,   le basilic est très sensible   à ce gaz. Lorsque   l’azote est présent en excès, les maladies fongiques et les parasites    peuvent   proliférer. Pour cette même raison, il est important   de ne pas trop arroser et fertiliser.

Concernant   l’irrigation,   il faut savoir que le basilic nécessite  un arrosage constant   , surtout lorsqu’il est cultivé dans des climats chauds et secs.  Vous devez arroser  le basilic   une fois par jour    . Pour déterminer la quantité d’eau appropriée, il est nécessaire   de vérifier l’hydratation du sol :   s’il est humide mais pas gorgé d’eau, c’est le bon moment pour s’arrêter.

 

Le basilic   pourrit   précisément lorsque   l’on arrose excessivement la plante   . Si vous remarquez que les feuilles commencent à pourrir, assurez-vous que le   pot   est suffisamment grand et qu’il comporte  des trous de drainage   pour permettre à l’excès d’eau de s’écouler. De plus, si le sol de la plante est très humide,   déplacez-la vers un sol sec   et enlevez les feuilles les plus endommagées. Le dernier conseil pour raviver la plante n’est   pas d’arroser   mais de nettoyer les feuilles : c’est le seul moyen d’   éviter la propagation des maladies fongiques   .